La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Fantastique: Aux dernières nouvelles, Jean-François Haas est parti pêcher

Revenu à la forme courte, l’écrivain fribourgeois lance ses filets sous la surface du réel, d’où il remonte rêves et cauchemars de l’enfance.

Fantastique: Aux dernières nouvelles, Jean-François Haas est parti pêcher
Fantastique: Aux dernières nouvelles, Jean-François Haas est parti pêcher

Thierry Raboud

Publié le 23.02.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

«Notre vie consciente est bien plus vaste que notre conscience rationnelle du monde», notait Jean-François Haas dans son essai Ecrire depuis ici. Vastitude imaginaire qu’il déploie dans un nouveau recueil de sept nouvelles, autant que dans Le Testament d’Adam (2017), où le rêve nimbe le paysage d’une enfance mise à l’épreuve. C’est tout son art du roman d’apprentissage qu’il condense ici en narrations brèves faisant rimer l’initiatique au fantastique.

Caractéristique du genre, cette hésitation prolongée entre réel et irrationnel, que l’écrivain distille à la faveur d’un phrasé toujours aussi ductile enchevêtrant avec virtuosité différentes temporalités et perspectives. L’enfant songe, quitte ainsi l’étroite rive de la réalité pour dériver dans les eaux noires ou lumineuses d’un ailleurs édifiant.

Terrifiant parfois, comme dans l’ombre humide de cette cave où il faut aller, puisqu’on est un grand garçon, chercher une bouteille, malgré la méduse spectrale qui attend sa pro

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11