La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La poésie délivrée

A Morges, l’exposition Code/Poésie déploie le poème sur tout l’éventail des nouvelles technologies. Au lecteur, devenu spectateur, de se prêter au jeu

En performance chorale avec Charles Pennequin ou en réalité virtuelle avec un casque VR, la poésie s’augmente à Morges. © Lucas Martinez
En performance chorale avec Charles Pennequin ou en réalité virtuelle avec un casque VR, la poésie s’augmente à Morges. © Lucas Martinez

Thierry Raboud

Publié le 14.02.2020

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Numérique » «Mon intelligence artificielle génère un poème. Cela prend un peu de temps. Merci de patienter.» Alors on patiente. Puis apparaît un quatrain brut et fou, que l’on ramène vers notre langue avant de le laisser, une fois domestiqué, s’imprimer un peu plus loin, sur un ample rouleau chargé de vers étranges.

C’est une tentative. Il y en a une dizaine d’autres, réparties dans ces belles salles du château de Morges où se déploie Code/Poésie – une exposition, une exploration. Ou plutôt, une extension du domaine poétique à l’ère numérique. Manière courageuse d’affirmer, avec les moyens de l’époque, que ce n’est pas le livre qui fait le poème, mais bien le verbe conjugué à l’émotion.

Geeks et papivores

Qu&rsquo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Alice mène l’enquête

    Thriller » Sarajevo! Pour la destination, merci bien. L’héroïne y débarque comme si elle arrivait à Nagasaki ou Saigon, «avec le sentiment d’entrer dans un...
  • pictogramme abonné La Liberté Climat: mal de mère

    Poésie » Après une nuit passée dans la grande galerie de l’évolution du Muséum d’histoire naturelle de Paris, face aux représentants empaillés d’espèces...
  • pictogramme abonné La Liberté Les zombies sont en ville

    Thriller horrifique » L’Etat du Massachusetts n’a décidément plus rien à voir avec la contrée célébrée autrefois par les Bee Gees dans une plaisante rengaine...
  • pictogramme abonné La Liberté Et P’tit Claude est devenu grand

    Eddy Mitchell raconte son adolescence parisienne dans un textetouchant, magnifiquement illustré par Ralph Meyer
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11