La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Nétonon Noël Ndjékéry: Une critique fleurie du nombrilisme helvétique

Nétonon Noël Ndjékéry: Une critique fleurie du nombrilisme helvétique
Nétonon Noël Ndjékéry: Une critique fleurie du nombrilisme helvétique

Thierry Raboud

Publié le 07.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Qui l’eût cru? On ne s’attendait pas à le trouver un jour un peu court, Nétonon Noël Ndjékéry, lui le conteur de féconde faconde, griot prolixe d’inspiration picaresque. Mais c’est le format de cette collection Fictions d’Europe de La Contre Allée, maison de fort belles curiosités, où l’écrivain vaudois d’origine tchadienne se joue de la suissitude en cent petites pages de grande truculence.

On y croise un jeune étudiant à l’EPFL, xénophobe éprouvant son «patriotisme de sonneur de cloches» contre les Cocoricos voisins, quand les Dupond et Dupont de l’aristo francilienne se proposent de capitaliser sur son projet d’attrape-rêve numérique… De quoi forcer l’inventeur à oublier cette aversion congénitale héritée de son ancêtre, mercenaire sous Louis XIV qui se fit arracher la langue pour avoir chanté le Ranz des vaches dans son sommeil. Un conte narquois tartinant sa cocasserie exubérante sur un haut plateau de second degré, sous lequel se cache une critique fleurie du nombrilisme

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11