La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Roman: Etre une femme libérée, pas si facile dans les années 1980

Roman: Etre une femme libérée, pas si facile dans les années 1980
Roman: Etre une femme libérée, pas si facile dans les années 1980

Thierry Raboud

Publié le 07.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Cela commence par une coupure de journal au sujet d’un psychiatre lausannois, connu dans les années 1980 pour ses travaux sur l’hystérie et dont le divan aurait accueilli bien des abus. D’emblée l’on croit reconnaître la veine historique de Frédéric Lamoth, habile à éclairer les zones d’ombre du passé en investissant par la fiction le silence des documents. Ainsi de ses précédents livres, qui interrogeaient les vérités tues de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale ou exhumaient le drame fribourgeois des enfants placés.

Mais si ce nouveau roman tout en sobriété, rehaussé par une bande-son d’époque qui va de Goldman à Farmer, est encadré par la rencontre entre une journaliste et une ancienne patiente du douteux docteur, il désamorce très vite cette relation d’emprise possiblement traumatique en enchâssant une confession dans l’autre, déroulant alors le récit de cette mère de famille bourgeoise qui s’écarte peu à peu des carcans pour s’inventer une liberté. Le renversement

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11