La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Cultures électroniques: Le 21e Festival Electron plonge dans les origines de l’électro

A Genève, la 21e édition du Festival Electron plongera, du 18 avril au 12 mai, dans les origines de la musique électronique à Détroit.

John Collins, un des premiers DJ à intégrer la house, la techno et le proto-hip-hop dans ses sets, sera aux platines pour une soirée clubbing underground le 20 avril © DR/Electron
John Collins, un des premiers DJ à intégrer la house, la techno et le proto-hip-hop dans ses sets, sera aux platines pour une soirée clubbing underground le 20 avril © DR/Electron

ATS

Publié le 02.04.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Electron, le festival des cultures électroniques se décline désormais en deux temps, au printemps et à l’automne. La première partie de la manifestation sera lancée le 18 avril à Genève avec le vernissage de l’exposition d’une quarantaine de photographies tirées du livre Electronic Landscapes: Music, Space and Resistance in Detroit. Les photographes new-yorkais Isaac Diggs et Edward Hillel ont cherché à mettre en lumière des figures cruciales de Détroit, comme Mad «Mike» Banks, Theo Parrish, Stacey Hotwaxx Hale, Rick Wilhite ou Amp Fiddler. Ils se sont autant intéressés à ceux qui font la musique qu’au contexte politique, social et urbain dans lequel la musique jaillit, explique le festival.

Le lendemain, les deux photographes donneront une conférence sur le projet de leur livre en compagnie de John Collins, une légende de la scène techno de Détroit. Ils évoqueront la naissance de ce qui deviendra un des plus grands bouleversements musicaux du XXe siècle.

John Collins, u

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11