La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Raide Carpet: Une Suisse un peu trop sage sur la Croisette

A l’instar de Sauvages, le nouveau film du Valaisan Claude Barras, la présence helvétique au Festival de Cannes manque d’un grain de folie.

Komeok Joe, Sailyvia Paysan, Martin Verset, Babette de Coster, Nelly Tungang et le réalisateur valaisan Claude Barras étaient à Cannes pour présenter Sauvages, film d’animation sur lequel la Suisse fonde de grands espoirs. © Keystone
Komeok Joe, Sailyvia Paysan, Martin Verset, Babette de Coster, Nelly Tungang et le réalisateur valaisan Claude Barras étaient à Cannes pour présenter Sauvages, film d’animation sur lequel la Suisse fonde de grands espoirs. © Keystone

Thierry Jobin

Publié le 21.05.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Séance jeune public: c’est la petite sélection cannoise qu’a obtenue Sauvages, la nouvelle animation du Valaisan Claude Barras, tant attendu après le succès de Ma vie de courgette. Le landerneau suisse espérait une section plus importante. Après sa projection sur la Croisette, chacune et chacun ont compris pourquoi.

Le cinéaste reprend le motif de l’enfant solitaire, une petite Kéria perdue dans les forêts de Bornéo, et, sans fantaisie, y ajoute une grosse couche de message écologiste inspirée par le combat de Bruno Manser. Hormis quelques animaux rigolos et des décors très soignés, l’histoire ne surprend jamais. Peu de chance donc pour que le film fasse, comme le précédent, l’unanimité des enfants et surtout des adultes qui, pour la plupart, attendront en vain un vrai grain de folie.

Switzerland et Swaziland!

Cette audace a pareillement manqué dans tout, ou presque, ce que la Suisse a tenté de déployer dans le cadre de son invitation à assumer, cette année, le rôle de pa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11