La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Théâtre: Dire la vérité en chansons

Le metteur en scène franco-suisse Alexandre Doublet monte une deuxième version d’un spectacle inspiré de Platonov de Tchekhov. A découvrir dès le 15 mai à Vidy-Lausanne, avant une tournée romande.

Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité (nouvelle génération): avec Estelle Bridet, Emeric Cheseaux, Christian Cordonier, Aurélien Gschwind, Malika Khatir, Baptiste Mayoraz, Mélody Pini, Anne Sée, Samuel Van der Zwalmen. © Olivier Lovey
Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité (nouvelle génération): avec Estelle Bridet, Emeric Cheseaux, Christian Cordonier, Aurélien Gschwind, Malika Khatir, Baptiste Mayoraz, Mélody Pini, Anne Sée, Samuel Van der Zwalmen. © Olivier Lovey

Ghania Adamo

Publié le 10.05.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Neuf comédiennes et comédiens au service de Tchekhov et du metteur en scène Alexandre Doublet, actuel directeur du Théâtre Alambic à Martigny. A l’origine du projet: Platonov. Doublet s’en inspire pour monter un spectacle au titre mélodieux: Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité (nouvelle génération). La parenthèse ici n’est pas innocente. Elle marque une différence entre la première version du spectacle, créée il y a 12 ans et répartie sur trois épisodes, et celle d’aujourd’hui, en phase avec notre époque, plus ramassée aussi (4 heures environ).

Instituteur de son état, séducteur par dépit, Platonov est un personnage aussi attachant qu’ambigu. Ecrite vers 1880 (Tchekhov avait alors 18 ans), la pièce porte les élans passionnels et les hésitations d’une jeunesse qui se cherche. Alexandre Doublet, admirateur de l’écrivain russe (il a déjà réalisé deux adaptations de La Cerisaie), analyse la pertinence de Platonov, toujours moderne. Il a confié le rôle-titre à

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11