La Liberté

Des arguments légers contre la loi sur le renseignement

14.09.2016

«Les jeunes socialistes mènent campagne contre la nouvelle loi sur le renseignement, avec des arguments pour le moins légers… Dans La Liberté du 8 septembre dernier, le président de la Jeunesse socialiste fribourgeoise écrivait craindre que l’on touche à son «intimité». Lors d’un débat sur RadioFr, la vice-présidente de la Jeunesse socialiste suisse allait plus loin: elle indiquait rejeter cette loi, car elle craignait que le SRC la surveille lorsque «elle faisait l’amour à la maison»… Exaspérant.

Soit ils n’ont pas pris la peine de lire cette nouvelle loi, soit ils ne l’ont pas comprise… Les surveillances intrusives, qui devront être autorisées par le Tribunal administratif fédéral et par le chef du DDPS, sont estimées à 10 cas par année. Elles concerneront les cas graves tels que le terrorisme, l’espionnage, la propagation de menace nucléaire, bactériologique ou chimique ou encore les menaces contre des infrastructures critiques.

Les jeunes socialistes représentent-ils une telle menace pour la Suisse? Il y a un pas que je n’oserai pas franchir. Mais dans tous les cas, je doute que ces jeunes s’adonnent aux activités précitées, qui permettent une surveillance intrusive. Ils n’ont donc rien à craindre!

Afin de ne pas abandonner la guerre contre ceux qui propagent la terreur, en particulier le terrorisme islamique, il convient de se donner les moyens de se défendre. Cela passe par l’acceptation de la loi sur le renseignement le 25 septembre prochain.

Nicolas Kolly,député UDC, Essert

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00