La Liberté

Cette perte d’attractivité nuit aux commerçants

Eric Collomb, prés. TCS Fribourg, Lully

Publié le 24.05.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

La politique hostile aux automobilistes menée ces dernières années par l’Exécutif de la ville de Fribourg contraint une partie du monde politique et associatif à s’engager vigoureusement contre ces mesures discriminatoires qui péjorent la mobilité individuelle décrétée indésirable dans l’enceinte de la ville.

La première heure de stationnement gratuite proposée par une large coalition de partis et d’associations est plus que louable, ne serait-ce que parce qu’une étude menée en 2022 par la Surveillance fédérale des prix démontre que les tarifs pratiqués en ville de Fribourg sont parmi les plus chers de Suisse, bien plus élevés que ceux pratiqués dans de nombreuses autres villes romandes, dont Genève.

La politique de mobilité et de stationnement pratiquée par la ville de Fribourg a aussi des effets négatifs sur l’attractivité et l’image de Fribourg. Cette perte d’attractivité nuit fortement aux commerçants et aux entreprises installés dans la capitale cantonale qui voient leurs clients filer vers d’autres cieux plus cléments. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette initiative ne concerne pas que les habitants de la ville, mais toute la population fribourgeoise qui doit se rendre en ville en voiture.

Je soutiens donc le oui à l’initiative pour la première heure de stationnement gratuite, un oui pour un premier pas important vers plus d’ouverture envers les Fribourgeoises et Fribourgeois qui ne vivent pas à Fribourg.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11