La Liberté

Initiative sur les urgences: dangereuse pour les patients

Simon Zurich, député, vice-prés. Fédération des patients

Publié le 19.04.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Nous voterons le 9 juin prochain sur l’initiative trompeuse sur les urgences H24. Cette initiative est dangereuse pour les patients fribourgeois. Pour garantir leur sécurité, il est nécessaire qu’un médecin traite suffisamment de patients. Assez logique: je préfère me faire opérer par le médecin qui fait cette opération tous les jours que par celui qui a vu un cas similaire il y a trois ans.

Cela vaut aussi pour les urgences. Cette initiative forcerait l’ouverture d’urgences hospitalières trop petites. Elles ne pourraient pas répondre aux exigences de qualité et de sécurité et risqueraient de mettre les patients fribourgeois en danger. Lors de leur conférence de presse, les initiants ont dit en plus ne pas vouloir de soins intensifs pour les urgences (La Liberté du 13 avril, «Le contre-projet est jugé incomplet»). C’est un non-sens complet.

En cas d’urgence vitale, il est justement nécessaire de pouvoir assurer une prise en charge rapide et une coordination entre les urgences, les anesthésistes et les soins intensifs. Cela montre bien que cette initiative est peut-être belle de loin, mais dangereuse de près.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11