La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Automobile: Les Chinois se profilent dans un marché de la voiture électrique grippé

Encore marginales, les marques asiatiques comptent bien rivaliser avec Amag et Tesla ces prochaines années sur sol helvétique, en misant sur de nouveaux modèles plus abordables

Le concurrent chinois de Tesla, BYD, se lance dans une opération séduction au Salon de l’auto de Genève, qui ouvre ses portes le 26 février. © Keystone
Le concurrent chinois de Tesla, BYD, se lance dans une opération séduction au Salon de l’auto de Genève, qui ouvre ses portes le 26 février. © Keystone

Maude Bonvin

Publié le 03.02.2024

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Le poids lourd chinois BYD sera présent au Salon de l’auto de Genève, qui ouvre ses portes le 26 février. Le constructeur automobile, qui ambitionne de concurrencer Tesla, a déjà récemment posé un pied outre-Sarine. La société lucernoise Auto AG Truck assume le rôle d’importateur de ses véhicules électriques. Son réseau de service se compose de 8 ateliers.

«Pour le moment, les plus gros acteurs asiatiques, comme MG et BYD, ne sont pas encore bien représentés en Suisse, mais cela va certainement changer dans les années à venir», prédit Olivier Bourgeois, président de l’Association romande des utilisateurs de véhicules électriques. Et de citer la France, où l’arrivée des voitures chinoises a modifié le paysage automobile. Dans ce pays, la progression la plus importante, en 2023, est à mettre sur le compte de MG. La marque anglaise, propriété du chinois SAIC Motors, a pris la sixième place du classement annuel des ventes, avec sa MG4 écoulée à plus de 20 000 exemplaires.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11