La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La BNS ne fera pas de cadeaux aux cantons (mais Fribourg avait prévu le coup)

La Banque nationale suisse évalue sa perte à 3 milliards de francs en 2023. Il aurait fallu 50 milliards pour que les cantons et la Confédération reçoivent à nouveau de l’argent de l’institut d’émission. Prudent, le Conseil d'Etat fribourgeois n’avait pas budgétisé de recettes en lien avec la BNS

La BNS affecte d’abord une partie de son bénéfice à sa provision pour perte de change. Le reste est versé dans la réserve pour distributions futures. © Keystone
La BNS affecte d’abord une partie de son bénéfice à sa provision pour perte de change. Le reste est versé dans la réserve pour distributions futures. © Keystone

Maude Bonvin

Publié le 09.01.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Politique monétaire » La Banque nationale suisse (BNS) table sur une perte de 3 milliards de francs en 2023. «Les mouvements de change expliquent en grande partie ce résultat négatif», commente le professeur à l’Université de Lausanne et à l’Institut de management (IMD), Stéphane Garelli. Les positions en francs ont enregistré une perte de 8,5 milliards.

Stéphane Garelli estime que l’institut d’émission sera de moins en moins actif sur les marchés monétaires. A ce sujet, le gardien de la monnaie atteint lentement ses limites. Son président, Thomas Jordan, a déclaré, lors de la dernière réunion de décembre, que les interventions de la Banque centrale «ne portaient plus prioritairement sur la vente de devises».

Aux yeux du professeur, l’industrie exportatrice peut vivre av

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11