La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Référendum: Une facture d’électricité qui colle davantage aux coûts réels de production

La grande réforme de l’énergie rend les ménages moins dépendants des soubresauts du marché, avec des économies à la clé toutefois difficiles à chiffrer.

La loi ne prévoit aucune obligation pour les privés ni les PME, à part celle de poser des panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments d’une surface supérieure à 300 mètres carrés. © Keystone
La loi ne prévoit aucune obligation pour les privés ni les PME, à part celle de poser des panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments d’une surface supérieure à 300 mètres carrés. © Keystone

Maude Bonvin

Publié le 16.05.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

La loi sur l’électricité du 9 juin encourage le développement de l’hydraulique, de l’éolien et du solaire en Suisse. Pour la fondation Franz Weber à l’origine du référendum, ces installations vivront sous perfusion étatique. «Outre leur impact sur l’environnement, les parcs solaires alpins et les nouvelles pales blanches ne verront le jour qu’à coups de millions. La Confédération prend en charge 60% des coûts d’installation par le biais d’une rétribution unique élevée», résume l’association dans son journal.

Impossible de chiffrer ce soutien à l’investissement précisément. Construire un parc d’éoliennes en plaine ou de panneaux solaires dans les Alpes peut représenter des dizaines voire des centaines de millions.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11