pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Griller, c’est stylé: Tour du monde des barbecues

Vous êtes à la recherche d’un nouveau barbecue qui en jette pour agrémenter la pelouse, la terrasse ou le balcon? Un tour du monde s’impose avec des grils innovants ou intemporels.

Griller, c’est stylé: Tour du monde des barbecues
Griller, c’est stylé: Tour du monde des barbecues

Olivier Wyser

Publié le 23.05.2024

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Les beaux jours arrivent, et avec eux l’envie de se retrouver en famille ou entre amis autour d’un barbecue. Loin d’être une simple cuisson des aliments, le barbecue est une véritable institution estivale, un art de vivre qui rassemble et régale. Que vous soyez amateur de viande tendre et juteuse ou que vous préfériez les légumes grillés croquants et savoureux, le barbecue offre une palette de saveurs dont les seules limites sont l’imagination du cuisinier. Des marinades épicées aux sauces onctueuses, en passant par les accompagnements variés, chacun peut y trouver son bonheur.

Mais au-delà de la gastronomie, le barbecue est avant tout un objet de désir dont la simple vue évoque déjà la convivialité des instants partagés. Rassemblés autour du feu qui crépite, on discute, on rit, on se raconte des histoires. C’est l’occasion de créer des souvenirs inoubliables qui resteront gravés dans les mémoires. Alors pourquoi ne pas le faire avec classe? Car l’art de la grillade ne se résume pas à un simple feu sur lequel on plaque une grille ou à une course à l’armement entre voisins équipés de grils à gaz gracieux comme des coffres-forts de jardin. Oui, c’est possible de griller et d’être stylé! Allumez la braise et laissez-vous tenter par ces designs innovants, intemporels et tout simplement délicieux.

© Backyard Discovery

A l’argentine Une envie de vous évader et de vous prendre pour un gaucho des grands espaces sud-américains? Le barbecue argentin est fait pour vous. Son petit nom: L’asado. Il a été inventé par les cow-boys qui cuisinaient la viande de bœuf sur des feux ouverts lors de leurs longs voyages dans la pampa. Plus qu’un outil de cuisson, l’asado est quasi une institution culturelle dans son pays d’origine. La viande est cuite lentement sur des braises de bois, ce qui lui donne une saveur particulière fumée. La particularité principale de ce type de barbecue est le fait de griller la viande à la verticale, que les morceaux entiers soient suspendus à des crochets ou disposés sur une structure en forme de croix. En Argentine, la personne chargée de la préparation et de l’entretien du feu est appelée l’asador, c’est elle qui doit également sélectionner les mets à griller. L’asador permet au groupe de se réunir autour de cet engin spectaculaire qui ne manquera pas d’éveiller les papilles. Et pour accompagner, pourquoi ne pas rester en Argentine en préparant un chimichurri, une sauce à base de persil, d’ail, d’huile d’olive, de vinaigre et de piment? Buen provecho!

© Kamado Bono

A la japonaise On ne peut pas le rater: le barbecue japonais kamado est inimitable avec sa forme d’œuf unique. Son atout: un sacré style et une capacité à produire une chaleur intense et uniforme. Le kamado, parfois aussi appelé mushikamado, est un outil traditionnel utilisé au Japon depuis des siècles et qui s’est taillé une belle réputation ces dernières années chez nous aussi. Fabriqué en céramique épaisse (pratique pour lui donner différentes couleurs), il diffuse la chaleur et permet une cuisson lente et homogène idéale pour cuire les viandes tendres ainsi que les légumes. Mais attention, le kamado peut atteindre des températures très élevées, ce qui permettra aux chefs de jardin de saisir rapidement les aliments et de leur donner une délicieuse croûte. A l’inverse, le barbecue japonais permet aussi une cuisson à basse température… C’est l’outil polyvalent par excellence: grillage, rôtissage, fumage, cuisson du pain ou des pizzas: tout est possible grâce à la légendaire efficacité énergétique du kamado. Robuste, ce four à tout faire est en général conçu pour durer de nombreuses années.

© Weber

Le classique américain C’est peut-être le barbecue le plus populaire au monde: le best-seller du géant américain Weber nommé Kettle. Pourquoi ce nom? Tout simplement à cause de sa forme ronde qui évoque une bouilloire, kettle en anglais. Depuis sa conception, en 1952, l’objet est devenu une icône de l’art de vivre made in USA que l’on croise volontiers à la télévision – on en voit dans L’Agence tous risques, Sons of Anarchy ou encore Breaking Bad, pour ne citer que quelques exemples. Fabriquée aux Etats-Unis avec un acier épais qui résiste à la chaleur et aux intempéries, la «bouilloire» est conçue pour affronter le gros temps à l’extérieur. Ce gril dispose d’une cuisson à deux zones qui permet de cuire à différentes températures en même temps. On peut donc faire en même temps un hamburger et des légumes. Le couvercle ventilé permet de contrôler le flux d’air dans l’appareil pour cuire, saisir et même fumer les aliments. Simple, efficace, le Kettle – souvent imité – conviendra au plus grand nombre… Avec ce petit look mid century qui sent déjà les vacances.

© Feu du jardin

Le brasero convivial Connu également sous le nom de feu de camp mexicain, le brasero est un type de barbecue ou de foyer extérieur originaire d’Amérique latine. On le reconnaît tout de suite par sa forme simple, souvent ronde, et par ses nombreuses fonctions. En effet, le brasero peut être utilisé pour la cuisson d’aliments sur une grille ou sur son pourtour mais également pour le chauffage ou simplement pour créer une ambiance nocturne conviviale. Avec ses parois basses et son ouverture large, le brasero n’a en général pas de problème de circulation d’air ni de combustion efficace du bois. Il peut être fabriqué avec différents matériaux: fonte, acier, argile et même en pierre. Il n’y a plus qu’à choisir en fonction du look et du budget. C’est de surcroît le barbecue le plus simple d’utilisation. Il suffit de mettre du bois, de l’allumer et le tour est joué. En revanche, le cuisinier de jardin veillera à lui trouver un endroit approprié, sûr et dégagé, loin des structures combustibles et des arbres. Et comme pour un feu de camp traditionnel, mieux vaut commencer par une petite flambée et ajouter par la suite des grosses bûches.

© Suck UK

Nomade et décalé Le plaisir du barbecue peut aussi être nomade. De nombreux modèles de grils portables existent sur le marché mais aucun n’est aussi sympathique que la Toolbox fabriquée par les Britanniques de Suck UK. En apparence, on dirait une simple boîte à outils métallique classique. Mais une fois dépliée, celle-ci révèle une grille de cuisson, un réchaud et un compartiment de rangement. La surface de cuisson est suffisante pour une famille ou quelques amis. Le plateau à charbon est amovible et un évent réglable placé sous l’appareil permet de contrôler le flux d’oxygène. Avec sa double poignée, il peut être emmené partout. Mais il n’est certainement pas le plus pratique ni le plus agréable des barbecues à emporter. Le prix à payer pour le style… De plus, l’engin en acier recouvert de peinture rouge résistant à la chaleur pèse 3,6 kilos. Mieux vaut donc ne pas avoir besoin de l’emmener pour un trek de six heures.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11