La Liberté

De la goutte à la vague verte

Des acteurs et actrices régionaux sont invités à présenter leurs projets afin de sensibiliser la population à des questions de durabilité. © Héloïse Hess
Des acteurs et actrices régionaux sont invités à présenter leurs projets afin de sensibiliser la population à des questions de durabilité. © Héloïse Hess
Partager cet article sur:
23.08.2021

L’écofestival The Green Wave est de retour pour une troisième édition

Leonardo Mariaca

Ecologie » Fondée en 2018 par Eléonore Fasel et Estelle Negro, l’association fribourgeoise The Green Drop présente pour la troisième année son festival The Green Wave. «Le principe du festival est de sensibiliser la population aux questions écologiques en présentant différents acteurs et actrices régionaux engagés pour la durabilité, que ce soit au travers de conférences, d’ateliers ou de tables rondes», explique Estelle Negro. Répartie sur 15 samedis consécutifs, du 19 juin au 25 septembre à Bluefactory, la thématique principale du festival est la «CONNEKTION», un mot inventé pour mettre en évidence la diversité de domaines qui touchent à la durabilité.

Chaque journée est organisée selon le même schéma, comme l’explique Eléonore Fasel: «Au programme: le festival commence vers 15 h avec des activités pour petits et grands. Certains samedis se terminent en plus avec un concert d’artistes suisses ou une performance culturelle.» Le festival est organisé pour que chaque jour se suffise à lui-même. «Chaque samedi suit son propre thème, afin que le public puisse explorer les 17 objectifs du développement durable qui doivent être atteints par tous les Etats membres de l’ONU d’ici 2030.»

Chaque goutte compte

Amies depuis leurs temps au Collège Saint-Michel, les deux femmes engagées décident en 2018 de s’associer pour donner vie à un projet commun, comme le raconte Estelle Negro: «On a pris un papier et un stylo et on s’est mises à noter les valeurs que l’on désirait transmettre. Ce simple geste a suffi à nous décider d’intervenir.» L’association a ensuite pris petit à petit de l’ampleur sur les réseaux, mais les deux amies désiraient créer quelque chose de plus concret, précise Eléonore Fasel. «On s’est tournées vers l’idée d’un festival car on voulait que les gens puissent se rencontrer physiquement et échanger leurs idées. Lors de notre première édition, on s’était attendues à recevoir environ 500 personnes, mais ce sont plus de 4000 qui sont venues.»

Les organisatrices ont veillé à ce que le festival lui-même corresponde à leurs valeurs: «Dans plusieurs dimensions de l’organisation du festival, nous essayons toujours de trouver le chemin le plus écoresponsable. Sur notre site, on a indiqué des propositions de mobilité douce afin d’accéder à Bluefactory. La nourriture est locale et provient de l’agriculture biologique», se réjouit Estelle Negro. Si la majeure partie des activités proposées demeurent gratuites, elles misent sur une participation consciente des festivaliers et festivalières par l’intermédiaire d’une boîte à dons, dans l’esprit de la philosophie qu’elles espèrent transmettre: «Il faut valoriser chaque effort, chaque pas dans la bonne direction. Un amas de petits gestes fait bouger les choses, plusieurs petites gouttes forment une vague», conclut Eléonore Fasel.

www.the-green-drop.ch

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00