La Liberté

Démystifier la contraception masculine

L’article en ligne – Critique BD » Avec sa série « Le cœur des Zobs », le dessinateur Thomas Bobika démystifie les techniques de contraception masculine. 

Dans un mélange d'humour et de pédagogie, le dessinateur français Bobika Cool lève de nombreux tabous au sujet de la contraception masculine. © Twitter/@bobika_cool
Dans un mélange d'humour et de pédagogie, le dessinateur français Bobika Cool lève de nombreux tabous au sujet de la contraception masculine. © Twitter/@bobika_cool

Franck Descloux

Publié le 11.07.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Lorsqu’il est question de techniques de contraception, la pilule, le stérilet ou les incontournables préservatifs nous viennent tout de suite à l’esprit. Cependant, en y réfléchissant bien, la plupart de ces contraceptifs s’adressent uniquement aux femmes et impliquent ainsi une certaine pression en cas d’oubli ou en cas de dysfonctionnements. Et les hommes dans tout cela ? Ne peuvent-ils pas aussi utiliser des contraceptifs, autres que les préservatifs, au quotidien ? C’est précisément autour de cette question que s’orientent toutes les bandes dessinées de Thomas Bobika, alias Bobika Cool.

Le dessinateur français détonne par les supports sur lesquels il transmet son talent et ses messages. Il y a son compte Instagram personnel où les débuts des épisodes de la série « Le cœur des Zobs » sont diffusés, mais surtout celui de « Mâtin, quel journal. » La centaine de milliers d’abonnés peut y lire chaque matin à sept heures sept précises, des planches numériques d’une multitude d’artistes. Le lundi, c’est le jour de Bobika Cool. Chaque semaine, face à une audience inespérée, le sujet de la contraception masculine est abordé sans tabou. On y suit les aventures du dessinateur lui-même, de son enfance à ses premiers tests de contraceptifs pour hommes. Au fil des premiers épisodes, Thomas Bobika fait face à la panique de sa mère lorsque cette dernière ne retrouve plus sa pilule. Interloqué, il retrace ensuite, toujours en dessin, l’histoire de la pilule avant de s’attarder sur l’impact psychologique que cette dernière a dans la vie des femmes. De là, une première prouesse est à déceler. Bobika Cool arrive à vulgariser un sujet complexe et à le rendre abordable à tout un chacun et chacune. 
Les lecteurs apprennent petit à petit à faire connaissance avec le contraceptif masculin phare de la série, l’affectueusement nommé « remonte-couilles toulousain. » Cette ingénieuse invention consiste à placer les testicules de l’homme contre son corps afin de les chauffer. Cette technique permet d’arrêter la production de spermatozoïdes. Le tout est narré avec humour et à l’aide de textes simples à comprendre tout en étant pédagogiques. 

Et si c’était cela, la principale qualité à retenir de cette série BD numérique ? À l’heure où dans de nombreux pays, l’accès aux moyens contraceptifs s’avère complexe voire impossible, la lecture de ces quelques publications Instagram apparait plus que jamais nécessaire. Bobika Cool met subtilement en lumière tous les impacts personnels qu’entraine la prise de contraceptifs masculins. Ces derniers ne sont pas anodins et peuvent entrainer stress, charge mentale supplémentaire et demandent une préparation méthodique. Mais ne s’agit-il pas là de déconvenues qui rythment le quotidien des femmes ? Les expérimenter en tant qu’hommes peut agir tel une prise de conscience et, qui sait, d’un accélérateur dans l’accès à toutes et tous au droit à la contraception. 
 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11