La Liberté

Dis-moi tout: «Le ski me procure un sentiment de liberté»

Dis-moi tout: «Le ski me procure un sentiment de liberté»
Dis-moi tout: «Le ski me procure un sentiment de liberté»

Estelle Rotzetter

Publié le 17.02.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Axel Gavillet

19 ans, Arconciel

© Luc Perritaz

«J’ai commencé le ski à mes quatre ou cinq ans. C’est tout d’abord mon père qui m’y a initié, puis j’ai suivi des cours à La Berra. Le ski, c’est une histoire de famille. Ce sport m’a plu dès le premier jour où mon père m’a amené sur les pistes. Lorsque j’ai eu sept ans, j’ai intégré le Ski-Club Ependes. Mon frère était le premier à faire partie du club. Mon père l’a ensuite imité, suivi de ma sœur et de moi-même. Cela fait maintenant plus de dix ans que je skie avec mon club et j’ai toujours apprécié l’esprit d’équipe qui y règne. Chaque année, à carnaval, nous partons à Saas-Fee pour un camp d’une semaine. Au sein du SC Ependes, j’occupe le rôle de moniteur et compétiteur. Cette année, je participe à la Coupe fribourgeoise de ski dans la catégorie adulte. Ce qui me plaît par-dessus tout dans ce sport, c’est la sensation de prise de vitesse et de liberté que l’on ressent en dévalant les pistes.»

Lennie Wittmann

19 ans, Ferpicloz

© Ilona Renou

«Actuellement, je ne pratique pas le ski, pourtant cela n’a pas toujours été le cas. Je devais avoir près de cinq ans quand j’ai commencé à skier. Mon père était le premier à avoir tenté de m’enseigner ce sport. Toutefois, je n’étais pas très attentive à ses instructions, c’est pourquoi mes parents m’ont rapidement inscrite à des cours. Au départ, le ski me plaisait bien. Puis vers mes quinze ans, je ne ressentais plus vraiment l’envie d’aller skier et j’ai donc décidé d’arrêter. De plus, je pratique l’équitation, un sport qui demande beaucoup de temps et d’investissement. Il est vrai que, lorsque j’ai annoncé vouloir arrêter le ski, mon père était un peu déçu, lui qui faisait partie de l’équipe nationale suisse. Moi-même, je me dis parfois que cela me manque de partager des moments conviviaux sur les pistes. Peut-être qu’un jour, je reprendrai les sports d’hiver. Et tant qu’à faire, pourquoi pas le snowboard?»

Laura Rappo

18 ans, Fribourg

© Estelle Rotzetter

«Dans ma famille, nous avons toujours aimé les activités en plein air et notamment le ski. Parallèlement aux cours que j’ai suivis étant petite, c’est essentiellement mon père qui m’a appris à skier. Comme pour tous les sports, c’est en m’entraînant régulièrement que je me suis améliorée. Je ne fais pas partie à proprement parler d’un club. En réalité, je suis monitrice assistante de ski. Pour cela j’ai suivi deux formations. La première était une formation interne à l’école de ski Snowcenter du Lac-Noir, pour laquelle j’enseigne actuellement. La deuxième était une formation proposée par Jeunesse+Sport. Lorsque j’ai commencé à donner des cours, j’avais tout juste dix-sept ans. J’enseigne aux jeunes enfants comme aux adultes, aux skieurs débutants comme aux plus avancés. Ce qui me plaît quand je donne un cours, c’est le contact humain. Je trouve génial de pouvoir partager ma passion pour ce sport avec mes élèves.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11