La Liberté

«Insanity», le programme complètement crazy

L'article en ligne - Sport • Faire bouger les gens dans leur salon et leur permettre de se sculpter un corps de rêve en seulement deux mois: tel est l'objectif d'«Insanity», un programme sportif qui va vous faire suer. Mais attention, sa difficulté est à la hauteur de ses promesses.

Avec Shaun T et son équipe, pas question d'abandonner avant la fin de l'entraînement. © DR
Avec Shaun T et son équipe, pas question d'abandonner avant la fin de l'entraînement. © DR

Faustine Etter

Publié le 14.12.2015

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Que vous soyez en quête d’amaigrissement, que vous vouliez retrouver la forme ou tout simplement relever un bon gros challenge : «Insanity» est fait pour vous. Lancé aux Etats-Unis il y a plusieurs années déjà, le phénomène semble enfin avoir fait son apparition en Suisse. Vous vous demandez de quoi il s'agit ? «Insanity» est un programme d’entraînement sur vidéos d’environ 40 minutes chacune, que l’on suit par le biais de son ordinateur. Développé par Shaun T, l’égérie de la corporation Beachbody connue pour ses DVDs de workout sportifs, le programme contient également un plan de nutrition adapté ainsi qu’un calendrier pour chaque jour des deux mois à compléter. En bref, il s’agit de faire du sport en se trémoussant devant un ordinateur.

Dès les premières séances, les adeptes voient rapidement leur salon se transformer en salle de sport. Car c’est là le but de la manœuvre : séduire les gens en leur proposant un programme praticable à la maison et leur éviter ainsi de devoir se traîner à la salle de sport. Et puis, il ne faut pas oublier l’indescriptible Shaun T que l’on retrouve à chaque séance d’entraînement. Avec lui, aucun abandon n’est possible et les sessions sont rythmées par ses nombreux cris d’encouragement. De plus, les quelques athlètes qui effectuent les mouvements avec lui sont également d’une grande aide. Et oui, beaucoup d’entre eux font régulièrement des pauses, ce qui nous rappelle qu’il ne faut surtout pas hésiter à y avoir recours et qu’il ne s’agit en aucun cas d’un signe de faiblesse. Même si ce programme a été concocté avec soin pour permettre à n’importe qui de se remettre en forme, il ne faut pas forcer et risquer de se blesser.

Malheureusement, chaque bonne chose a ses mauvais côtés. Il ne faut pas oublier qu’«Insanity» porte bien son nom. Il s’agit en effet d’un des programmes les plus durs du genre et nombreux sont ceux qui se sont laissés décourager par son extrême difficulté. De plus, il ne faut pas négliger la quantité de sueur (pour le moins considérable) écoulée à chaque séance : beaucoup se rendent très rapidement compte que le salon n’était peut-être pas l’endroit le plus adéquat. Et puis, 40 minutes par jour pendant deux mois, c’est long. Nombreux sont également ceux qui abandonnent par manque de temps et de motivation.

La question reste de savoir si les effets de l’entraînement sont à la hauteur de sa difficulté. Il semble en effet qu’il soit possible d’arriver à des effets visibles dès les premières semaines, avec de meilleurs résultats encore en suivant le programme diététique associé. Ensuite, pour les plus ambitieux, il faut savoir qu’il existe une suite : «Asylum», un programme encore plus fou que le premier (si si, c’est possible). Mais avant de voir aussi loin, il faudra déjà essayer de tenir une séance d’«Insanity» en entier ! 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11