La Liberté

Le début de la fin

Plonger dans une soirée estudiantine à plus de 25 ans, à vos risques et périls! © Patrick Horta
Plonger dans une soirée estudiantine à plus de 25 ans, à vos risques et périls! © Patrick Horta

Patrick Horta

Publié le 18.11.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

C’est ringard : sortir à 25 ans.

25 ans, c’est l’âge de l’entre-deux: doit-on encore se sentir jeune ou déjà se considérer comme ringard? Immersion dans une soirée éstudiantine.

«Il faut vieillir ou mourir jeune.» Hier, j’aurais répondu et pourquoi pas les deux? Mais la naïveté de ma jeunesse m’a trompé, moi qui ai toujours cru que grandir ne voulait pas forcément dire vieillir. Je m’explique:

Mes années de bachelor et toute l’expérience universitaire qui en découle ont été happées par ce que l’on a nommé Covid. Tous les rêves que m’avaient vendus mes aïeuls académiques ont fini en poussière.

Mais, décidé à enchaîner sur un master et le virus enfin contrôlé, je sentais grandir l’espoir de connaître, enfin, les soirées universitaires. Voilà que je rencontre des collègues de bachelor, sortis des rangs du collège et qui n’attendent qu’une chose: la bonne Cardoche à 5 balles des soirées Back to School. L’invitation à l’apéro venue, j’achète un pack de 24 bières (l’expérience m’avait enseigné qu’un pack de 12 était trop peu, car de nombreux invités arrivent les mains vides) puis je m’empresse d’aller à l’appartement de mon collègue. Quel n’est pas mon étonnement en apprenant l’âge des autres: certains, encore sous la vingtaine, fréquentent déjà les mêmes cours que moi.

Le before terminé, il est temps de faire la queue devant le Mythic. A l’intérieur, la moyenne d’âge n’a pas augmenté. J’esquive tant bien que mal les regards qui constamment me rappellent que je suis le doyen de la boîte, mais le «Tu crois que ces soirées c’est pour les trentenaires?» est la goutte de trop. Les questions que je me suis posées depuis témoignent de la violence de la chute: est-ce qu’avoir 25 ans c’est déjà avoir 35 ans? Est-ce que je commence à avoir des rides ou est-ce que je suis simplement ringard, ou cringe en bon anglais? Est-ce que je dois changer de stamm? Est-ce que le mot stamm est encore OK? Est-ce que je vais inévitablement devenir le réac que je m’efforce de combattre?

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11