La Liberté

Muriel Scherwey alias Mux, le talent au bout du crayon

Muriel se dessine lors de notre rencontre. © Elsa Rohrbasser
Muriel se dessine lors de notre rencontre. © Elsa Rohrbasser
Partager cet article sur:
21.11.2017

Coup de cœur »   On se reconnaît bien vite dans les illustrations de celle qui porte le pseudonyme de Mux, dont l’univers essentiellement féminin et ­loufoque rappelle les fausses bonnes résolutions ou les inégalables soirées entre filles.

Muriel Scherwey, étudiante de 22 ans à l’Ecole supérieure de bande dessinée et d’illustration de Genève, ne cache pas ses inspirations: «Je dessine les filles qui m’entourent, mes amies et moi-même. Le monde de la BD étant très masculin, je voulais y mettre quelques nanas», explique-t-elle. «Des nanas», c’est ce nom que Muriel choisit pour parler de ces personnages imparfaits et sans complexes qu’elle crée depuis ses 18 ans seulement, bien que le dessin habite son temps libre depuis son plus jeune âge.

Lors d’un stage de graphisme à Bruxelles, les soirées en solitaire l’ont amenée à se pencher plus assidûment sur ses croquis. Par la suite, en 2016, la youtubeuse Shera Kerienski la contacte, après avoir vu une illustration de la jeune Fribourgeoise sur son compte Instagram, dans le but d’une collaboration pour son prochain livre.

«J’ai fait une dizaine d’illustrations pour Shera. C’était une chouette expérience qui m’a permis d’acquérir une certaine notoriété et qui m’a peut-être ouvert des portes», sourit Muriel.

De plus en plus perfectionniste, elle avoue prendre environ quatre heures pour dessiner une simple «nana» et pas loin du double lorsqu’elle l’insère dans un environnement. C’est à l’aide de sa tablette tactile qu’elle confectionne ses dessins: «Je trouve le numérique plus propre, plus net», déclare la dessinatrice.

Elle va prochainement travailler sur un livre pour enfants écrit par un Fribourgeois et reçoit régulièrement des demandes d’illustrations pour des projets en tout genre.

Mais son rêve serait de créer une BD de A à Z en collaboration avec une amie douée pour l’écriture: «Mon école est censée me permettre de vivre de ma passion à 100%. Le monde de l’illustration est plus vaste qu’on ne le croit, on se restreint souvent au livre, mais je suis aussi très ouverte au Web ou encore au textile», confie Muriel. C’est donc une artiste à suivre de près! Elsa Rohrbasser

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00