La Liberté

Quand les adolescents se réapproprient le cinéma

Cinq des six membres de l’équipe #cine Fribourg. En haut de g. à dr.: Colin et Margot. En bas de g. à dr.: Alexandra, Clara et Jade. © Hai Yen Pham
Cinq des six membres de l’équipe #cine Fribourg. En haut de g. à dr.: Colin et Margot. En bas de g. à dr.: Alexandra, Clara et Jade. © Hai Yen Pham
Publié le 04.09.2018

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Coup de cœur » «Les ados ont déserté les cinémas!» Voilà, jusqu’à peu, le fâcheux constat posé par les exploitants de cinémas et les distributeurs de films suisses. Avec l’association La Lanterne magique, les acteurs de ce domaine ont toutefois réalisé que cette absence s’expliquait par la difficulté à concilier le cinéma avec le milieu familial ou scolaire pour les uns, par le prix ou la fréquentation trop jeune ou trop âgée pour les autres. «C’est ainsi que s’est développée l’idée de créer #cine, pour donner envie aux 14-18 ans de réinvestir les cinémas», décrit Julia Schubiger, coordinatrice du pôle fribourgeois de l’association.

Mais il ne suffit pas d’un hashtag pour séduire les jeunes: les distributeurs et exploitants ont convenu de fixer l’entrée à 8 francs et de projeter les films en avant-première dans la mesure du possible. Le public visé met aussi la main à la pâte. En coordination avec un responsable régional, des comités bénévoles des 14-18 ans s’attellent à concocter des événements qui répondent aux intérêts des ados.

«Ça cartonne dans toutes les villes, se réjouit Julia qui accompagne depuis avril les six bénévoles du comité fribourgeois. Notre première séance a eu lieu au Rex en juin et les jeunes ont tout organisé de A à Z. Nous sommes libres de choisir ensemble un film sur la liste de l’association, puis de préparer une activité et un apéro. Pour les films suisses, il est même possible d’inviter les réalisateurs.»

Pour les bénévoles, l’expérience se révèle enrichissante: «C’est très valorisant pour eux de s’investir dans l’organisation d’un événement», souligne Julia Schubiger. De la communication à l’affichage en passant par les achats, les jeunes sont exposés à toutes les facettes de l’événementiel. «Je ne fais presque rien, plaisante la coordinatrice. C’est important que les idées viennent des jeunes.»

Ces idées ne manquent d’ailleurs pas chez #cine Fribourg. Composée actuellement d’élèves du Cycle d’orientation, l’équipe souhaite s’ouvrir aux collégiens. Et si les films sont déjà sous-titrés en français et en allemand, les jeunes envisagent de rendre le comité bilingue. Hai Yen Pham

> Plus d’informations sur le compte Instagram: @htagcine_fribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11