La Liberté

L’utilité du travail en question

Publié le 31.07.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Sociologie » De nombreux employés ne voient pas d’utilité sociale à leur travail. C’est particulièrement le cas dans les secteurs de la finance, de la vente et du management, selon une étude de l’Université de Zurich (UHZ) parue dans la revue Work, Employment and Society. L’anthropologue américain David Graeber avait théorisé cette question dans son livre Bullshit jobs (2018), dans lequel il dénonçait les jobs sans la moindre utilité sociale objective.

Selon les données statistiques analysées par un sociologue de l’UZH, Simon Walo, les travailleurs de la finance et de la vente répondent en moyenne deux fois plus souvent que les autres qu’ils considèrent leur job comme socialement inutile. C’est également le cas des managers et des employés de bureau (1,6 et 1,9 fois plus souvent). Selon Simon Walo, cette étude montre également que la part des employés jugeant leur job inutile est plus élevée dans le privé que dans le secteur public ou dans des organisations à but non lucratif. Elle confirme aussi que les conditions de travail ou l’aliénation peuvent avoir une influence. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11