La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Sous la glace du Grand Nord qui fond sommeillent les virus

L’affluence dans le Grand Nord et la fonte du permafrost augmentent les risques sanitaires

Parmi les conseils aux voyageurs pour l’Arctique, l’attention est portée sur les risques de microbes et bactéries présents dans l’eau et à la fonte des glaces, ainsi que sur les maladies transmises par des rongeurs, et la rage. © AdobeStock
Parmi les conseils aux voyageurs pour l’Arctique, l’attention est portée sur les risques de microbes et bactéries présents dans l’eau et à la fonte des glaces, ainsi que sur les maladies transmises par des rongeurs, et la rage. © AdobeStock

Gilles Labarthe

Publié le 03.08.2023

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Société » Des scientifiques s’inquiètent de la mode en plein essor du tourisme à destination de l’Arctique, en plein réchauffement climatique: de plus en plus de voyageurs – suisses, notamment – risqueraient de revenir contaminés par des bactéries, mais aussi d’anciens et de nouveaux virus, ressurgissant en raison la fonte du permafrost.

Une situation alarmante? Réponses du professeur Gilbert Greub, chef de service et directeur de l’Institut de microbiologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne.

Faire revivre des virus d’un autre temps: le scénario est possible?

Gilbert Greub: Effectivement, même si cela reste loin d’être simple. En 2014 et 2015, Jean-Michel Claverie (virologue et spécialiste de génomique, de l’Université d’Aix-Marseille, ndlr) et son équi

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11