La Liberté

Non à la route Marly-Matran

Partager cet article sur:
19.01.2021

Le Conseil d’Etat fait fausse route en mettant à l’enquête la liaison Marly-Matran. Il s’agit d’un projet démesuré: quatre ponts totalisant plus de 1000 m de longueur avec trois giratoires, dont un surmonté d’un pont en bas de la Crausaz!

Le Conseil d’Etat a choisi la variante qui est de loin la plus luxueuse: son coût officiel de 100 millions dépassera à mon avis aisément les 200 millions (à l’instar du pont de la Poya, dont la facture finale avait presque doublé…). Cette route ne permet de gagner que trois petites minutes par rapport à la route existante qui passe par Hauterive.

Elle ne désengorgera pas le pont de Pérolles, comme attendu, car sa construction entraînera la création d’une nouvelle zone industrielle à Marly (Pré-aux-Moines) et le développement du plateau du Mouret avec l’augmentation de trafic, de bruit et de pollution qui s’ensuivra, sans parler de l’effet cité dortoir que la commune de Marly essaye de combattre depuis des années.

Pour diminuer le trafic sur le pont de Pérolles, il faut investir dans les transports publics. En effet, deux lignes de bus supplémentaires sont prévues dans la commune: une qui desservira le MIC et une qui passera au nord de Marly. En complément, des parkings Park & Ride, la mobilité douce (vélos) et le covoiturage sont aussi des solutions efficaces et beaucoup moins coûteuses.

C’est pourquoi avec le Collectif non à Marly-Matran, je suis déterminé à stopper ce projet insensé et ferai opposition à cette route qui gaspille l’argent de nos impôts et détruit un paysage unique ainsi que de nombreuses terres agricoles.

Yvan Maillard,

membre du Collectif

non à Marly-Matran, Marly

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00