La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Bâtiments: La densification signe-t-elle l’arrêt de mort des villas individuelles dans le canton?

Avec la densification, les villas pourraient devenir une denrée rare dans les villes du canton. Construire plus haut et plus malin, telle est la gageure. Mais les enjeux de cette exigence fédérale dépassent le cadre du logement. Enquête.

Plusieurs chantiers d’immeubles remplacent peu à peu les villas du bord de la route de Fribourg, à Marly. © Jean-Baptiste Morel
Plusieurs chantiers d’immeubles remplacent peu à peu les villas du bord de la route de Fribourg, à Marly. © Jean-Baptiste Morel

Rémi Alt

Publié le 30.05.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Les maisons laissent place aux immeubles, les routes se développent pour tout type de mobilité. A travers le canton, les constructions de nouveaux édifices, toujours plus hauts, se multiplient. C’est notamment le cas dans la commune de Marly, sur son axe précédent le pont de Pérolles. Au fil de ce dernier tronçon de la route de Fribourg, plusieurs maisons sont détruites pour faire place à des bâtiments à plus grande capacité.

Une transformation qui découle d’un choix de l’exécutif, lui-même guidé par l’obligation fédérale et cantonale de densifier depuis l’intérieur des localités. «L’idée d’un boulevard urbain le long de la route de Fribourg est une façon de respecter cette exigence», pointe le conseiller communal marlinois chargé de l’urbanisme et du patrimoine Bernard Clerc. «La requalification de la route permet dans le même temps plus de perméabilité pour la mobilité douce.»

Ainsi, les terrains longeant la route de Fribourg sont passés d’une zone résidentielle à faib

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11