La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Baignades, bruit et loisirs: la faune des rivières fribourgeoises souffre en été

L’impact de l’homme sur le biotope des cours d’eau s’intensifie en été

Il existe des lieux de baignades connus dans le canton, mais la tendance est à a recherche d’îlots de nature intacte. © Charly Rappo
Il existe des lieux de baignades connus dans le canton, mais la tendance est à a recherche d’îlots de nature intacte. © Charly Rappo

Rémi Alt

Publié le 07.06.2023

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Biodiversité » Soirées grillades, bains de midi ou matinées marche, les journées estivales sont propices aux activités en extérieur. Et surtout en bord d’eau, fortes chaleurs obligent. Mais cette marée de visiteurs risque-t-elle pour autant de submerger les paysages fluviaux et lacustres de nos horizons fribourgeois?

Selon l’Union fribourgeoise du tourisme (UFT), cet attrait pour la baignade en milieu sauvage est un phénomène fort dans la région, en particulier auprès des locaux. «Cela s’est renforcé durant le Covid, car les touristes ont sollicité notre région encore plus que d’habitude», précise Christophe Renevey, directeur adjoint de l’UFT. A tel point que la région de Morat, par exemple, a dépassé les chiffres de l’expo 02 en matière d’affluence, d’après le cod

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11