La Liberté

Le Chœur Arsis sublime le lied allemand

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
24.06.2019

Critique

Le Chœur Arsis proposait samedi à l’église Saint-Jean de Fribourg un concert mêlant deux répertoires contrastés. Arvo Pärt et Alfred Schnittke, rescapés de l’Union soviétique, complètent un programme focalisé sur les œuvres romantiques des compositeurs germaniques Mendelssohn et Brahms. La harpe d’Alice Belugou et les cors de Denis Dafflon et Pascal Rosset emplissent immédiatement l’église de leur jeu raffiné mais solide dans les Vier Gesänge für Frauenchor de Brahms. Les voix féminines montrent leur qualité sonore par leur justesse et leur rondeur. Souvent très corporel, le timbre frontal des sopranos est prenant, et ce malgré quelques aigus parfois appuyés.

Cette corporalité est mise à profit de l’expression musicale dans les œuvres d’inspiration orthodoxe de Sc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00