La Liberté

Les lettres de la souffrance

Anne-Françoise Praz s’est plongée dans les archives de Bellechasse, avec le concours de Charles-Edouard Thiébaud, responsable des archives judiciaires. © A. Bulliard
Anne-Françoise Praz s’est plongée dans les archives de Bellechasse, avec le concours de Charles-Edouard Thiébaud, responsable des archives judiciaires. © A. Bulliard
23.05.2019

L’internement administratif a duré longtemps à Fribourg. Les archives redonnent la parole aux victimes

Stéphanie Buchs

Bellechasse » «J’ai dû revêtir l’uniforme des prisonnières, ainsi que le linge de corps, il n’y a que des assiettes en fer, si tu crois que je vais manger dedans!» Une internée administrative décrit ainsi son arrivée à Bellechasse, dans une lettre adressée à sa sœur. On y perçoit le choc de cette entrée dans un environnement carcéral. Cette phrase est extraite du tome 4 des recherches de la Commission indépendante d’experts (CIE) qui s’est penchée sur les internements administratifs en Suisse. Intitulé «…je vous fais une lettre», ce volume est paru lundi, en même temps que trois autres tomes.

Pour rappel, jusqu’en 1981, il était possible en Suisse d’enfermer une personne dans une prison, sans qu’elle n’ait commis aucun délit pénal et sans déc

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00