La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les soins intensifs tiennent le choc

A l’Hôpital fribourgeois, le service des soins intensifs est le cœur de la lutte contre le coronavirus

Médecins et soignants portent de singulières armures: masque, surblouse, gants, lunettes et charlotte. © Charly Rappo
Médecins et soignants portent de singulières armures: masque, surblouse, gants, lunettes et charlotte. © Charly Rappo

Nicolas Maradan

Publié le 16.04.2020

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Reportage » Ce n’était pas la ressource naturelle pour laquelle l’humanité pensait un jour devoir se battre. Mais face au coronavirus, l’oxygène devient plus vital que jamais. «Les gens respirent, mais l’échange gazeux au niveau de l’alvéole ne se fait pas correctement. Les patients s’étouffent», constate Govind Oliver Sridharan, médecin-chef transversal du service des soins intensifs de l’Hôpital fribourgeois (HFR). En temps normal, la saturation en oxygène, à savoir le taux d’oxygène contenu dans les globules rouges après leur passage dans les poumons, dépasse les 90%. «Mais les malades atteints par le Covid-19 peuvent afficher des taux beaucoup plus bas, en dessous de 60%», poursuit le spécialiste.

Au deuxième étage de l’Hôpital cant

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11