La Liberté

«Les Suisses sont trop modestes!»

«Quand je regarde l’EPFL et ses satellites romands, je pense vraiment à Stanford et à la Silicone Valley», confie Nicolas Cudré-Mauroux. © Charly Rappo
«Quand je regarde l’EPFL et ses satellites romands, je pense vraiment à Stanford et à la Silicone Valley», confie Nicolas Cudré-Mauroux. © Charly Rappo
09.10.2019

L’EPFL vient de distinguer l’expatrié glânois Nicolas Cudré-Mauroux, qui dirige plus de 2100 chercheurs

Stéphane Sanchez

Recherche » Consécration pour le Glânois d’origine Nicolas Cudré-Mauroux. A 57 ans, cet ancien élève du Collège Saint-Michel a parcouru un long chemin, de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) à l’industrie des polymères, chez DuPont de Nemours. Depuis 2015, ce docteur en science des matériaux dirige le département de recherche du groupe de chimie belge Solvay, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les 10 milliards de francs. Sa mission: piloter plus de 2100 chercheurs, avec un budget de 350 millions d’euros.

Sa «carrière exemplaire» et sa «contribution à l’innovation» lui ont valu l’un des Alumni Awards 2019, décernés samedi par l’EPFL. Entretien avec cet expatrié à Bruxelles, qui a conservé des attaches familiales et affectives avec le canto

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00