La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les victimes ont la parole

Publié le 11.10.2019

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Abus sexuels » Depuis quelques jours, dans le canton de Fribourg, l’association Espace de soutien et préventions – abus sexuels (ESPAS) propose un groupe de parole hebdomadaire pour les adolescents âgés entre 13 et 18 ans victimes d’abus sexuels.

Les jeunes ayant subi des abus sexuels devaient auparavant se déplacer jusqu’à Lausanne pour trouver une oreille attentive.

«L’époque a changé, il y a moins de tabous au sujet des abus sexuels, on ose en parler», indique Mariane Chassot, psychologue de la Fédération suisse des psychologues (FSP).

Ces entretiens collectifs sont suivis par deux intervenants spécialisés ainsi qu’un groupe de 4 à 5 jeunes. L’objectif est de les réunir, aborder leurs émotions afin d’apprendre à canaliser ces traumatismes et tenter de vivre avec. Il n’y a pas

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté L'arrivée du Tour de France crée l’animation

    La Veveyse et la Gruyère s’apprêtent à vibrer, dimanche, au passage des cyclistes professionnels
  • pictogramme abonné La Liberté Services communaux fermés

    Bulle » Sept services de la ville de Bulle s’apprêtent à quitter leurs locaux actuels pour déménager et se regrouper dans le nouveau bâtiment administratif...
  • pictogramme abonné La Liberté Infirmiers mécontents

    Anesthésie » Les infirmiers spécialistes ne se satisfont qu’à moitié des dernières décisions du Conseil d’Etat concernant leur classification dans l’échelle...
  • pictogramme abonné La Liberté Nouvelle dose dès demain

    Coronavirus » Le canton de Fribourg a dévoilé cet après-midi dans un communiqué son plan de vaccination des personnes de 80 ans et plus, en application des...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11