La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pêche: cette start-up fribourgeoise invente les leurres biodégradables

La start-up Capt’n Greenfin, fondée par un Lacois, propose des appâts artificiels biodégradables

La start-up Capt’n Greenfin veut s’imposer sur le marché encore peu exploité des leurres de pêche biodégradables. © Captngreenfin
La start-up Capt’n Greenfin veut s’imposer sur le marché encore peu exploité des leurres de pêche biodégradables. © Captngreenfin

Rémi Alt

Publié le 07.11.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Environnement » Quinze tonnes par année: c’est la quantité de leurres perdus durant l’exercice de la pêche en une année en Suisse. C’est après ce calcul, effectué sur la base de 250 témoignages, que Jonas Urwyler s’est lancé dans l’élaboration d’appâts artificiels biodégradables. Aujourd’hui, il est à la tête de la start-up Capt’n Greenfin avec Nico Hauschke et Gabriel Baldinger. Au vu de la problématique actuelle de pollution des eaux, il explique sa démarche depuis son atelier à Montilier dans le district du Lac.

Qu’est-ce que c’est, Capt’n Greenfin?

Jonas Urwyler: C’est le nom que nous avons donné à notre start-up, qui produit et vend des leurres de pêche biodégradables. Nous savons que notre clientèle est principalement jeune et masculin

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11