La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Quand les gardes font parler l’épée

La troupe médiévale La Garde du Mont-Gibloux s’entraîne le dimanche dans les bois d’Arconciel

Claude Dupasquier, le précepteur d’armes de la troupe, entraîne ses compères aux maniements de l’épée. © Charly Rappo
Claude Dupasquier, le précepteur d’armes de la troupe, entraîne ses compères aux maniements de l’épée. © Charly Rappo

Anne rey-Mermet

Publié le 25.07.2016

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Passion » Bâton bien droit au côté, la petite troupe se prépare pour l’échauffement dans les bois d’Arconciel. Comme les membres d’une équipe qui pratiquerait un sport plus classique, les gardes du Mont-Gibloux commencent leur entraînement ainsi. Ils sont cinq à être présents, vêtus de leurs tenues d’inspiration médiévale, pour ce rendez-vous dominical quasiment hebdomadaire. La compagnie compte une trentaine de membres, mais tous ne peuvent venir chaque semaine manier l’arc et l’épée. Peu importe la météo, l’entraînement a lieu toute l’année sur ce site chargé d’histoire, non loin de la forteresse médiévale d’Arconciel. L’occasion pour les gardes de pratiquer leur passion, mais aussi d’être prêts pour les différentes manifestations où

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11