La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un cas de miel contaminé inquiète

Un lot de miel contenant trop de glyphosate a dû être détruit. La faute à un épandage agricole abusif

Légalement, rien n’interdit le traitement au glyphosate de prairies lors de journées ensoleillées, en pleine période de vol des abeilles. Alain Wicht-archives
Légalement, rien n’interdit le traitement au glyphosate de prairies lors de journées ensoleillées, en pleine période de vol des abeilles. Alain Wicht-archives

Patrick Chuard

Publié le 15.03.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Pesticides » Cela s’est passé dans le canton de Fribourg, à La Tour-de-Trême. Un lot de miel a dû être jeté en 2020, car il était impropre à la consommation. C’est ce qu’ont appris lundi soir les membres de la Société d’apiculture de la Gruyère. Le produit contenait trop de pesticides: la dose légale de 50 microgrammes de glyphosate par kilo était dépassée de 10%. Le producteur du miel, qui ne souhaite pas médiatiser son nom, a fait de cette pollution son travail d’étude pour le brevet fédéral d’apiculture, obtenu l’an dernier.

Scientifique de formation, cet apiculteur a vu avec consternation, en ce matin du 17 avril 2020, un exploitant pulvériser du pesticide sur un terrain rempli de pissenlits en fleurs, tout près de son rucher. «Il était 10 h du matin, il faisait beau

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11