La Liberté

Premières communales: la campagne sous Covid

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Lauriane Bonnet, Margot Chauderna, Théo Piller et Corentin Frésard (dans le sens des aiguilles, depuis en haut à gauche) s'apprêtent à vivre leurs premières élections communales en tant que candidats. © Charly Rappo
Lauriane Bonnet, Margot Chauderna, Théo Piller et Corentin Frésard (dans le sens des aiguilles, depuis en haut à gauche) s'apprêtent à vivre leurs premières élections communales en tant que candidats. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
06.02.2021

Alors que leur campagne politique commence à peine, une certitude déjà pour les quatre participants à notre série : leurs premières élections communales ne ressembleront à aucune autre.

Jérémy Rico

Comment le quatuor de notre série «Premières communales» appréhende-t-il cette période démocratique marquée par le Covid-19? Ces jeunes bercés aux réseaux sociaux voient-ils le report d’une partie des débats politiques sur internet comme un atout pour leur candidature? Au contraire, la pandémie les prive-t-elle d’aller se présenter en chair et en os à des citoyens qui ne les connaissent encore que peu? Théo Piller, Lauriane Bonnet, Margot Chauderna et Corentin Frésard nous donnent leur avis.

Lauriane Bonnet

La Bulloise de 29 ans avoue s’être inscrite cette année sur la liste socialiste au Conseil général «par curiosité», «quitte à faire vraiment campagne lors des prochaines élections». La développeuse web, qui a effectué plusieurs travaux acad&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00