La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Réparations: Des sentiers au bord de la Petite Sarine encore impraticables quatre mois après les inondations

Entre les communes de Gibloux et Hauterive, le sentier qui borde la petite Sarine est fermé pour causes sécuritaires et environnementales. La réhabilitation de cette zone alluviale d’importance nationale soulève plusieurs questions.

Proche de la Tuffière, une partie du sentier qui borde la petite Sarine s’est effondrée. © Charly Rappo
Proche de la Tuffière, une partie du sentier qui borde la petite Sarine s’est effondrée. © Charly Rappo

Rémi Alt

Publié le 10.03.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

La montée phénoménale des eaux, en novembre dernier, provoque encore quelques remous dans le canton. A la suite des nombreuses inondations, de nombreux sentiers ont dû être fermés pour assurer la sécurité des randonneurs. Le chemin qui borde la petite Sarine entre Gibloux et Hauterive, proche du site de la Tuffière (voir schéma ci-dessous), n’a toujours pas rouvert. Pour cause: éboulements, chemins ravinés, parcelles de terrains arrachées.

Du côté de la commune d’Hauterive, on n’en revient toujours pas de la violence des intempéries de l’automne dernier. «C’est la première fois que nous observons ce phénomène, affirme Bertrand Jacquaz, conseiller communal à Hauterive. Même lors des crues de revalorisation de la petite Sarine, nous n’avions pas eu de problèmes de ce genre.» La commune est aujourd’hui dans l’incapacité de donner une date de réouverture de ce sentier.

Déplacement du sentier?

L’infiltration de l’eau dans le chemin a mené à son ravinement. Puisqu’il n’y a plus

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11