La Liberté

Lausanne est un poil trop sévère

Les manifestations de l’association Pour l’égalité animale exigent une autorisation, mais pas la simple distribution de tracts. © Keystone-archives
Les manifestations de l’association Pour l’égalité animale exigent une autorisation, mais pas la simple distribution de tracts. © Keystone-archives
12.03.2019

Une simple distribution de tracts dans la rue n’a pas à être autorisée, rappelle la justice vaudoise

Jérôme Cachin

Justice vaudoise » Les militants peuvent être rassurés. Le Tribunal cantonal rappelle que tout un chacun peut distribuer des tracts sur le domaine public, sans autorisation. Depuis quelques années, la pratique ne va pas de soi. Après Vevey, c’est Lausanne que la justice rappelle à l’ordre, à la demande des antispécistes de l’association Pour l’égalité animale (PEA). C’est une victoire pour la liberté d’expression, se félicite l’association, qui diffuse la décision du Tribunal cantonal rendue la semaine dernière.

Tout commence le 29 septembre 2017 avec la première lausannoise du cirque Knie. Des policiers présents sur les lieux remarquent un homme qui distribue des tracts de l’association PEA. Plus tard, deux autres militants de la cause animale font de même, à d’autres endroits près du cirque. Il n’y a ni stand, ni banderole, ni mégaphone. Pourtant, les agents les empêchent de continuer et les dénoncent.

La main trop lourde

En février 2018, la Commission de police de La

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00