La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique: A quand le lâcher de pigeons?

Le mot de la fin

Face à la progression du moustique tigre, le Tessin a imaginé une nouvelle stratégie. Elle laisse notre chroniqueur pour le moins perplexe... © Keystone
Face à la progression du moustique tigre, le Tessin a imaginé une nouvelle stratégie. Elle laisse notre chroniqueur pour le moins perplexe... © Keystone

Marc Aebischer

Publié le 25.09.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’OMS nous met des bâtons dans les roues. Et dans les veines! Elle a récemment mandaté une haute école tessinoise pour disséminer 2 millions de moustiques tigres stérilisés près de Mendrisio, soi-disant pour empêcher sa prolifération. Mon sang – enfin celui qui n’a pas été sucé cet été par ces assoiffés – n’a fait qu’un tour! Sérieusement, on passe nos soirées à prendre notre corps pour un djembé pour ne pas ressembler à une calculette à pattes, et il y a une équipe d’illuminés qui s’amusent à lâcher le quart de la Suisse en moustiques dans la population! Dans ma tête de scientificoplouc, c’est comme si on voulait régler la fluidité du trafic en ville de Fribourg en rajoutant 5000 voitures aux heures de pointe! Et c’est pour quand le lâcher de pigeons?

Mais d’abord ces moustiques ont subi une stérilisation

Surtout que le surnom de «tigre» est largement surfait. Avant qu’il ne débarque d’Asie, j’avais visionné quelques vidéos pour apprendre à dompter ce fauve et me pr

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11