La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Tour de France: Remco Evenepoel, d’espoir du ballon rond à star du peloton

Dauphin de Pogacar à la moitié du Tour, le Belge de 24 ans vise le maillot jaune après avoir porté celui d’Anderlecht.

Remco Evenepoel (à gauche) et Tadej Pogacar (en jaune), rivaux jusqu’à la 21e étape? © Keystone
Remco Evenepoel (à gauche) et Tadej Pogacar (en jaune), rivaux jusqu’à la 21e étape? © Keystone

Pierre Schouwey

Publié le 09.07.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

On se rapproche de l’heure de vérité sur le Tour de France. La dixième étape bouclée sans coup de théâtre à Saint-Amand-Montrond (lire ci-dessous), le peloton est attendu à 1242 m, en Auvergne, ce mercredi. Une journée avec une généreuse dose de dénivelé positif (4350 m) qui en appelle d’autres. Dans les Pyrénées ce week-end, la Grande Boucle mettra le cap sur les Alpes pour une dernière semaine faisant la part belle aux grimpeurs. «Le vrai Tour commencera samedi», n’a pas manqué de rappeler Remco Evenepoel, deuxième du classement général et fier de l’être.

Intercalé entre les deux grands favoris que sont Tadej Pogacar (33 secondes de retard) et Jonas Vingegaard (42 secondes d’avance), la superstar belge est le point d’interrogation de cette deuxième moitié de Tour de France, qu’il découvre à 24 ans. A-t-il les jambes et le coffre pour récupérer le maillot jaune? «Si vous m’aviez posé la question juste après le Dauphiné (7e place finale, à 2’25 de Roglic, ndlr), je vous aurais

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11