La Liberté

Euro 2024: Les notes globales des footballeurs suisses

Voici nos appréciations, sur l’ensemble du tournoi.

Les joueurs de la Nati ont été accueillis par la foule dimanche à Zurich. © Keystone
Les joueurs de la Nati ont été accueillis par la foule dimanche à Zurich. © Keystone

Jonas Ruffieux

Publié le 08.07.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Yann Sommer
5

Le héros de l’Euro 2021 s’est davantage illustré par son jeu au pied irréprochable que par ses parades, rendues rares par la défense de fer devant lui.


Fabian Schär
5

Un autogoal, un nez cassé, mais une solidité physique et mentale admirable. Le moins fiable en défense centrale, mais le plus généreux dans l’effort.


Manuel Akanji
5,5

Monstrueux de confiance, d’aisance, de calme et de leadership. La Suisse lui doit tant sur cet Euro qu’elle lui pardonnera d’avoir manqué son penalty.


Ricardo Rodriguez
5

Serein et expérimenté, le Zurichois de 32 ans a prouvé qu’il tenait encore parfaitement la route pour assumer un rôle de premier plan en équipe de Suisse.


Silvan Widmer
4,5

Beaucoup d’engagement, mais trois cartons jaunes en quatre rencontres, pour un match de suspension qui aura coûté à l’Argovien sa place de titulaire.


Michel Aebischer
5

La première surprise du tournoi. Brillant contre la Hongrie, solide ensuite, même si Saka, sur le dernier match, allait un poil trop vite pour lui.


Granit Xhaka
5,5

Toujours disponible, toujours précieux. Maître du jeu et de ses nerfs, le capitaine bâlois s’est affirmé comme le meilleur milieu défensif du tournoi.


Remo Freuler
5,5

L’impact du Glaronais, dans l’ombre de Xhaka, a été sous-estimé. Il a été un pion essentiel et son but contre l’Italie suffit à prouver son importance.


Dan Ndoye
5,5

La révélation du tournoi. Le Vaudois, si rapide et créatif, est devenu la pièce maîtresse en attaque. Ne lui manque que l’efficacité du dernier geste.


Fabian Rieder
5

Utilisé pour l’intensité de son pressing face à l’Allemagne, il a livré son meilleur match face à l’Italie, avant de passer inaperçu contre l’Angleterre.


Ruben Vargas
5

Un match exceptionnel, pleins de promesses, face à l’Italie. La seule rencontre dans laquelle le Lucernois a vraiment pu faire montre de ses qualités.


Xherdan Shaqiri
5

Une perle de but dont lui seul a le secret. Son retour probable en Europe et en forme? La meilleure nouvelle pour une équipe qui a besoin de sa patte.


Breel Embolo
5

De retour de (grave) blessure, Embolo aura été fidèle à lui-même. Beaucoup de déchet dans son jeu, mais une puissance et un réalisme (2 buts) bienvenus.


Kwadwo Duah
5

Le premier coup gagnant de Yakin. Le Bernois a pleinement profité des circonstances pour s’offrir un conte de fées et placer la Suisse sur les bons rails.


Zeki Amdouni
5

N’a jamais obtenu la confiance de son coach pour une place de titulaire. Dommage. Il semblait avoir un but au bout du soulier, avec de bonnes entrées.


Murat Yakin
5,5

Ses paris risqués auraient pu l’élever au rang d’imposteur, mais son coaching plus que gagnant en a fait un sélectionneur respecté et admiré. Prolongé?

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11