La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La nouvelle vie de Michel Aebischer à Bologne: «Je suis reparti de zéro»

Depuis janvier, Michel Aebischer vit à Bologne où il essaie de se faire une place en Serie A

Michel Aebischer prend ses marques en Italie. © Patrick Biolley
Michel Aebischer prend ses marques en Italie. © Patrick Biolley

Patrick Biolley, Bologne

Publié le 02.09.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Football » Michel Aebischer nous avait donné rendez-vous à un café de la Piazza Maggiore, à Bologne, un endroit où il a ses habitudes. «Mon appartement est juste derrière, à 5 minutes, pointe-t-il du doigt en se retournant. Je connais déjà bien la ville. On peut dire que je suis comme à la maison. Pas tout à fait comme en Suisse… disons que c’est ma deuxième maison.»

S’il n’a rien perdu de son français teinté d’un léger accent singinois, Michel Aebischer n’a pas encore apprivoisé la langue de Dante. «Je comprends tout, mais je n’ose pas trop parler encore», sourit-il avant de revenir sur ses premiers pas en Emilie-Romagne: «En fait, quand tu signes un contrat, tu ne fais pas le tour de la ville avant pour voir si ça te plaît. Je suis venu pour le football. Il y a d’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11