La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ski-alpinisme: retrait de la course individuelle des JO 2026

Le CIO a décidé de retirer la course individuelle du programme olympique du ski-alpinisme en 2026 pour privilégier le sprint. Un choix qui fâche dans le milieu puisque l’effort long est la base de la discipline. «On enlève l’essence même de notre sport», peste Thomas Bussard.

Thomas Bussard, suisse, droite, vainqueur de la course et Robin Bussard, suisse, gauche, 2eme, en action lors de la Coupe du Monde de ski-alpinisme, categorie individuelle, ce samedi 29 janvier 2022 a Morgins. (KEYSTONE/Maxime Schmid) © keystone-sda.ch
Thomas Bussard, suisse, droite, vainqueur de la course et Robin Bussard, suisse, gauche, 2eme, en action lors de la Coupe du Monde de ski-alpinisme, categorie individuelle, ce samedi 29 janvier 2022 a Morgins. (KEYSTONE/Maxime Schmid) © keystone-sda.ch
Publié le 28.06.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Interview » Le ski-alpinisme fera sa grande entrée olympique en 2026 lors des Jeux de Milan et Cortina, mais il devra faire sans la course individuelle, l’essence même de la discipline. A la place, le Comité international olympique (CIO) a préféré le sprint et le relais mixte, plus télévisuels, plus pratiques, plus rapides, mais moins populaires parmi les skieurs-alpinistes. Pire que cela, pour maintenir le quota d’athlète global intact, il n’y aura plus 48 sportifs au départ mais 36, ce qui signifie un homme et une femme pour la Suisse contre quatre athlètes espérés au départ. «La décision a été basée sur les productions télévisuelles et l’intérêt du public», explique l’ISMF, la fédération internationale de ski-alpinisme dans un communiqué. « Le but

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11