La Liberté

Farah-Dogs offre un chien très spécial à Naomy

Atteinte d’un diabète de type 1, la jeune Gruérienne Naomy Coquoz a reçu hier un Labradoodle baptisé Jamy. Capable de détecter la glycémie, cet ange gardien a été formé par l’Association suisse d’éducation de chiens d’assistance, à Sierre.

Naomy Coquoz, 7 ans, avec Jamy, un Labradoodle d'un peu plus de deux ans, et son éducatrice, Stéphanie Nanchen. © La Liberté/Vincent Murith
Naomy Coquoz, 7 ans, avec Jamy, un Labradoodle d'un peu plus de deux ans, et son éducatrice, Stéphanie Nanchen. © La Liberté/Vincent Murith

SZ

Publié le 17.12.2016
Partager cet article sur:

«Ce chien change la vie!» sourit Anne Piccot, maman de Naomy, 7 ans. La fillette du Pâquier et ses parents ont eu confirmation du diagnostic le 11 septembre 2015. Depuis, la variation de la quantité de glucose contenu dans le sang de Naomy est une préoccupation constante et vitale. Une préoccupation désormais partagée, à sa façon, par Jamy.

Formé pour détecter la glycémie au travers de l’odeur (transpiration et haleine), ce chien d’un peu plus de deux ans est aussi capable de donner l’alerte en cas d’anomalie. Sa surveillance renforce le système de capteur dont la fillette est déjà équipée, en particulier la nuit. «C’est une sécurité supplémentaire et un soulagement. Je vais pouvoir dormir!» explique Anne Piccot. A terme, le fidèle compagnon pourra également amener la trousse d’urgence à sa maîtresse.

Mais ce n’est pas tout. Naomy traverse régulièrement des «coups de blues» et se sent souvent isolée par la maladie, confie sa maman. Son nouvel «ange gardien», Jamy, a déjà inversé la tendance depuis octobre, date du début de sa phase d’adaptation dans la famille: «Il ressemble à une peluche. On sort et on se défoule. On se fait des calins. Et il mange la neige!», lance la fillette, tout sourire.

Offert samedi, à la buvette de Corbières, Jamy est le deuxième chien d’alerte pour personne souffrant de diabète formé par l’Association suisse d’éducation de chiens d’assistance, Farah-Dogs, à Sierre. Une association née en septembre 2014, qui éduque aussi des chiens capables d’accompagner des personnes souffrant d’épilepsie ou d’autisme. Elle prépare actuellement cinq chiens – chacun représente un investissement de 20’000 à 25’000 francs. Elle compte sur les dons et cherche des familles d’accueil pour développer son activité.

>> Plus d'infos dans notre édition de lundi et sur www.farah-dogs.ch

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11