La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

A Naples, associations et touristes font revivre les quartiers défavorisés

Des coopératives et fondations ont investi les lieux historiques de Naples, situés souvent dans des quartiers défavorisés. Du Rione Sanità aux Quartiers espagnols, ceux-ci attirent désormais des touristes du monde entier.

La fresque murale à la gloire de Diego Maradona fait la fierté des habitants de Naples et attire les touristes. © Isolda Agazzi
La fresque murale à la gloire de Diego Maradona fait la fierté des habitants de Naples et attire les touristes. © Isolda Agazzi

Isolda Agazzi

Publié le 05.12.2023

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Il est 17 h 30, la nuit tombe sur Naples, mettant la dernière touche de noir à une journée pluvieuse de novembre. «Auparavant, à cette heure-ci, l’autre marché commençait, celui de la cocaïne et de la criminalité. Maintenant vous êtes là et votre venue est une grande contribution à la revalorisation de ce quartier défavorisé. Le Rione Sanità est une tribu comme n’importe quelle autre, mais auparavant les gens y entraient sur la pointe des pieds, comme dans une réserve de Sioux», glisse Fabrizio Monsellato, responsable des services éducatifs des catacombes de Naples, nous faisant visiter ce quartier de moins en moins mal famé du nord de la ville. Un territoire que la Cooperativa La Paranza a repris en main depuis près de vingt ans pour revaloriser les immenses trésors historiques et amener les touristes là où régnaient les gangs et la mafia.

La mort n’était pas triste

A commencer par la restauration des catacombes de San Gennaro, vieilles de 1800 ans, les plus grandes d’Italie d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11