La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Agriculture: Plongée dans une fungiculture d’exception au Tessin

Passionnés de champignons comestibles, deux pionniers les cultivent de A à Z dans la vallée Maggia

Scientifiques devenus entrepreneurs, Geremia Losa (à gauche) et Alan Oggier cultivent des champignons, dont des espèces fragiles ou interdites à la cueillette, qu’ils distribuent notamment à des restaurants. © DR
Scientifiques devenus entrepreneurs, Geremia Losa (à gauche) et Alan Oggier cultivent des champignons, dont des espèces fragiles ou interdites à la cueillette, qu’ils distribuent notamment à des restaurants. © DR

Andrée-Marie Dussault

Publié le 12.02.2024

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Bienvenue dans la vallée Maggia, dans le seul laboratoire de culture artisanale de champignons comestibles du Tessin. Deux jeunes scientifiques, devenus entrepreneurs, ont créé il y a deux ans la société Micocene qui cultive, vend et étudie les champignons. L’entreprise s’occupe de leur production à partir des spores – les cellules reproductrices du champignon – jusqu’au produit final.

Geremia Losa, 33 ans, s’est passionné pour les champignons en découvrant leur rôle fondamental dans le monde végétal, en étudiant les sols lors de sa formation en biogéosciences à Lausanne. Alan Oggier, 36 ans, diplômé en biotechnologie à Zurich, a travaillé dans un laboratoire de génie génétique sur la levure, ancêtre du règne fongique, et est ensuite passé à l’étude des macrochampignons.

Parallèlement à l’activité de culture, les deux amis travaillent. Alan est chercheur à l’Institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage WSL et Geremia enseigne la biologie au secondai

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11