La Liberté

Le handicap en temps de Covid-19

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Nous devons nous intéresser aux coûts non seulement économiques, mais aussi psychiques et sociaux que cette crise a engendrés», plaide la sociologue Emilie Rosenstein. © Corinne Aeberhard
«Nous devons nous intéresser aux coûts non seulement économiques, mais aussi psychiques et sociaux que cette crise a engendrés», plaide la sociologue Emilie Rosenstein. © Corinne Aeberhard
Partager cet article sur:
29.06.2020

Le déconfinement nous oblige à repenser «l’avant-» et «l’après-crise». Et nos vulnérabilités

Gilles Labarthe

Interview » Ménagères, nounous, auxiliaires, indépendants… la crise du coronavirus a fait des ravages chez «toutes ces personnes qui, privées d’un revenu du travail suffisant, se sont retrouvées sans ressources et parfois sans droits, le travail social et sanitaire de proximité prenant des allures d’action humanitaire», avertit Emilie Rosenstein, sociologue. Dans un article qui vient d’être publié (1), cette chercheuse à l’Université de Genève, spécialisée dans les questions d’inclusion et d’exclusion, nous invite à repenser la place que nous laissons – ou pas – à d’autres «oubliés»: les handicapés.

Sur quoi portent vos recherches actuelles?

Emilie Rosenstein: Je travaille sur les politiques sociales et du handicap, en lien avec l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00