La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La Ligue suisse contre la vivisection s’en prend de nouveau à Fribourg

La Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) juge «illégale» la composition de la commission cantonale de surveillance des expériences sur les animaux. Elle a lancé une pétition et distribué son journal trimestriel à quelque 120'000 foyers à travers le canton de Fribourg.
Image tirée du journal trimestriel distribué par la Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) dans le canton de Fribourg. DR
Image tirée du journal trimestriel distribué par la Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) dans le canton de Fribourg. DR

Claude-Alain Gaillet

Publié le 18.10.2013

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Quatre ans après s’en être prise aux expérimentations menées par l’Université de Fribourg sur des singes, la Ligue suisse contre la vivisection (LSCV) a de nouveau le canton dans son collimateur. Cette fois, elle conteste la nomination, en décembre 2012 par le Conseil d’Etat, d’un membre de la commission cantonale de surveillance des expériences sur les animaux, nomination qu’elle juge «illégale». C’est ce qu’elle explique dans son dernier bulletin trimestriel, trilingue, distribué la semaine dernière dans plus de 120'000 boîtes aux lettres du canton de Fribourg.

Selon la LSCV, ce membre, un des neuf de la commission, devrait représenter une organisation de protection des animaux. Or, à ses yeux, il ne l’est pas parce qu’il n’a pas été présenté par la Société fribourgeoise de protection des animaux. La SPA Fribourg avait proposé les candidatures des Drs vétérinaires Walter Dieterich (Courtaman) et André Ménache, officiellement domicilié en Angleterre. Ce dernier prône des méth

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11