La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Bürgenstock: Un premier pas vers la paix en Ukraine

Pas moins de 84 Etats et institutions ont signé la déclaration du Bürgenstock. Un beau succès, même si le plus dur reste à faire: amener la Russie à négocier

Un beau succès pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a réussi à rallier ses alliés à la formule de paix ukrainienne. © Keystone
Un beau succès pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a réussi à rallier ses alliés à la formule de paix ukrainienne. © Keystone

Pascal Fleury, avec les agences

Publié le 16.06.2024

Temps de lecture estimé : 13 minutes

«Pour la première fois, nous avons parlé au plus haut niveau de paix en Ukraine», a affirmé dimanche, au terme d’une séance plénière, la présidente de la Confédération Viola Amherd, qui a parlé devant la presse de «bon résultat». Mais la question de «comment et quand impliquer la Russie» reste ouverte, a-t-elle ajouté au terme de la conférence qui aura rassemblé le plus grand nombre de chefs d'Etat et de gouvernement jamais observé en Suisse. Parmi la centaine de délégations, ceux-ci étaient près de 60, dont presque tous ceux du G7 et plusieurs pays du Sud.

Au final, la déclaration du Bürgenstock est soutenue par 84 pays et institutions. En l’absence de la Chine, aucun membre du groupe des BRICS, ces pays plus ou moins proches de Moscou, ne figure parmi eux, alors que l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11