La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chronique d’une polémique annoncée

Analyse du drame annoncé de l’exposition de la nouvelle collection d’art d’Emil Bührle dans la nouvelle aile du Kunsthaus

L’accrochage de la collection d’art d’Emil Bührle dans la nouvelle aile du Kunsthaus de Zurich. © Keystone
L’accrochage de la collection d’art d’Emil Bührle dans la nouvelle aile du Kunsthaus de Zurich. © Keystone

Ariane Gigon

Publié le 23.11.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Les ingrédients du drame s’étaient accumulés au fil des décennies: un marchand d’armes faisant des affaires avec l’Allemagne nazie, une bonne société zurichoise en mal de grande collection d’art, des tableaux volés à leurs propriétaires juifs, un architecte mondialement connu et, enfin, une querelle d’historiens et des revendications tous azimuts.

C’est, très grossièrement résumé, la «débâcle», comme certains l’appellent, provoquée, pour Zurich, par l’accrochage de la collection d’art d’Emil Bührle (1890-1956) dans la nouvelle aile du Kunsthaus, inaugurée début octobre. La polémique se nourrit chaque semaine de nouveaux épisodes. Pourtant, la présence d’œuvres volées, ou achetées à prix cassé à des propri&ea

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11