La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Covid long: «Je me dis parfois que je devrai vivre avec pour le reste de ma vie»

Quatre ans après la pandémie, le virus joue encore les prolongations. Etat des lieux et témoignages de deux Fribourgeoises souffrant de Covid long.

Quatre ans après les débuts de la pandémie, il y a encore beaucoup de zones d’ombre en ce qui concerne le mécanisme sous-jacent et le traitement du Covid long. © Keystone
Quatre ans après les débuts de la pandémie, il y a encore beaucoup de zones d’ombre en ce qui concerne le mécanisme sous-jacent et le traitement du Covid long. © Keystone

Sophie Gremaud

Publié le 03.04.2024

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Alors que le monde semble émerger d’une lutte de quatre ans contre le Covid-19, une réalité persiste pour certains: le Covid long. Pris dans les méandres de cette maladie, ces patients peinent à reprendre leur souffle, nous rappelant ainsi que la bataille contre le Covid est loin d’être gagnée. Selon l’étude zurichoise Corona Immunitas publiée en 2023, deux ans après une infection au coronavirus, 17% des personnes présentent encore des symptômes du Covid long. Etat des lieux de ce que l’on sait et de ce qu’il reste encore à découvrir sur cette mystérieuse affection.

19% des personnes ayant eu une infection au coronavirus présentent encore des symptômes de Covid long 18 mois après, et ce chiffre s’élève à 17% après 24 mois. Parmi ces 17%, 2% sont des cas sévères avec des atteintes graves de leur état de santé. © Ballouz et al., BMJ 2023

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), on parle d’affection post-Covid lorsque des symptômes persistent trois mois

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11